Les enfants et leur mère sont toujours sous la menace judiciaire

Publié le par reseaupedophileduvar

http://enkisatan.files.wordpress.com/2012/04/zandvoort-victims.jpgOù en est-on dans l’affaire du Var ?

Eh bien rien ne semble bouger du côté de la justice, qui prend tout son temps pour organiser le procès de la dénonciation calomnieuse contre Sarah, la mère des enfants, et John, le grand-père des enfants.

Toujours pas de date pour le procès, toujours pas de mesure de protection des enfants du côté des services sociaux. Quand Sarah a écrit à Sarkozy, il a tout renvoyé aux pédos, et Sarah a été accusée de dénonciation calomnieuse !

 


Le 11 janvier 2013, Sarah doit rencontrer le juge des enfants pour savoir si elle pourra voir ses enfants plus que quatre heures par mois. Evidemment, si elle fait quoi que ce soit, si elle se bat pour les protéger, elle ne les verra plus du tout. Beau moyen de pression sur cette maman…


On se souvient que le médecin de famille des enfants et de Sarah, qu’on a appelée le Dr Trafalgar, est du côté du père pédophile. D’ailleurs, ils se tutoient. C’est elle qui s’agissant des meurtres d’enfants lui a dit que Sarah et les grands-parents des enfants étaient « au courant de tout », et s’adressant à l’un des enfants « c’est toi qui a parlé, p’tit con ? ».


En effet, John lui avait parlé de ce que les enfants lui avaient dit subir avec leur père et ses amis. Elle avait alors fait une déposition à la gendarmerie pour signaler que les enfants étaient en danger, mais usant de mensonges grossiers elle avait dirigé les suspicions vers John et Sarah.


John a alors porté plainte pour dénonciation calomnieuse contre le Dr Trafalgar.


Aucune suite n’ayant été donnée à sa plainte, John a alors porté plainte le 24 mai 2012 contre le Dr Trafalgar auprès du procureur de Draguignan, cette fois pour complicité de crimes, faux témoignage, non assistance à enfants en danger, violation du secret professionnel, avec à l’appui des preuves incontestables dont un enregistrement où elle reconnaît avoir reçu les aveux du père des enfants, alors que lors de sa déposition aux services de police elle les avait passés sous silence.


Tous les ministres ont aussi reçu la copie de la plainte, et tous les partis politiques, associations et médias ont reçu aussi copie du dossier dans son intégralité, y compris les longs témoignages des enfants. Evidemment, personne ne bouge, même si tout le monde sait que c’est vrai. Etrange Etat de droit où les enfants sont bafoués par tout le monde.


Personne, donc, n’a bougé. Certains ont bien vérifié que les faits étaient réels, et n’ont plus donné de nouvelles ensuite. Trop gros, peut-être ?


Parce que, dans cette affaire, il n’y a pas que le plouc de père des enfants et ses copains comme « Denis », par exemple, à être impliqués. Non, il y a aussi du beau monde, du milliardaire bien planqué, des flics, des membres des services sociaux, des enseignantes… Tout ces gens ont assisté aux meurtres d’enfants. Des meurtres qui, rappelons-le, étaient filmés, de même que les partouzes pédophiles qui précédaient les chasses et autres scènes de torture. Ca vaut combien, un snuff avec trois meurtres d’enfants dépecés ? Ce n’est pas un prix de prolétaire, c’est une certitude. Qu’on arrête de monter sur ses grands chevaux quand on dénonce les « élites pédophiles ». http://www.revue-medias.com/IMG/arton178.jpg


Depuis la plainte de John, rien ne se passe. Il a seulement été convoqué chez les flics fin juillet 2012 mais pas pour cette plainte. C’est suite à celle du Dr Trafalgar qui ayant pris connaissance de sa plainte non pas par la Justice mais seulement par le Conseil de l’Ordre des Médecins, a porté plainte contre lui pour dénonciation calomnieuse.



Dénonciation calomnieuse et déni de justice


Les faits rapportés entre 2007 et 2009, à savoir les innombrables viols des trois enfants de Sarah par leur père et ses copains pédos et les meurtres d’enfants, sont étayés de nombreux éléments. Mais, toutes les plaintes et tous les signalements ont été planqués au fond des tiroirs de la Justice vérolée de ce pays en déliquescence, et le Var le montre parfaitement.


Il n’y a jamais eu d’instruction au sujet de ces faits criminels, bien que la loi oblige un juge à se pencher là-dessus. Mais la loi est une chose, la manière dont elle est interprétée en est une autre.

Personne n’a été placé en détention provisoire non plus. Les seuls à avoir été en prison sont Sarah, sa mère et John, qui ont eu le plaisir de connaître les joies de la garde à vue. Rappelons que les faits rapportés ici se passent en France, pas au fin fond de l’Angola.


Précisons encore que les enfants n’ont pas été entendus par le juge, bien que la loi le permette et que les enfants l’aient demandé, comme c’est souvent le cas d’ailleurs. Et on s’est bien gardé de mener les expertises médicales qui auraient prouvé les viols. Oubliée, l’IRM des voies basses des trois enfants.

Tout ceci relève du déni de justice, à savoir : « Le fait par un magistrat, ou toute autre personne siégeant dans une formation juridictionnelle ou toute autorité administrative, de dénier de rendre la justice après en avoir été requis, et de persévérer dans son déni après avertissement ou injonction de ses supérieurs est puni de 7 500 € d'amende et de l'interdiction de l'exercice des fonctions publiques pour une durée de cinq à vingt ans. » selon l’article 434-7-1 du code pénal.


Il s‘agit surtout d’une entrave à la Justice, qui devrait, normalement, tenter de protéger les enfants et pas les envoyer chez leurs bourreaux, une bande de dingues qui sont bons pour l’Hôpital psychiatrique.


Quant à la notion de « procès équitable », elle est totalement absente dès qu’on est face à un réseau de pervers aidé par les connexions franc-maçonnes de la Justice et des autres administrations.


C’est comme cela qu’on en arrive à une aberration comme l’affaire du Var.


Le Dr Trafalgar ne s’est pas privé de dénoncer à la police de pseudo « pressions psychologiques » de Sarah et ses parents sur ses enfants, de dire qu’ils les influençaient, etc… Question : quand aurait-elle fait cela, puisqu’elle ne les voyait qu’un week-end par mois à l’époque ? Qui avait le plus de loisir pour manipuler les enfants ?

Et qui y avait intérêt ? Parce que concrètement, plus Sarah se battait, moins elle voyait ses enfants et plus ses problèmes administratifs devenaient catastrophiques. A moins d’être débile ou masochiste, même pour nuire à quelqu’un, on arrête les frais.

Trafalgar accuse aussi la famille de Sarah d’être une secte, et raconte moult mensonges dans sa plainte.


 

http://idata.over-blog.com/5/06/49/73/76042_160995170602603_118030988232355_285505_4003870_n.jpgLes relations de « Marc », le père des enfants


Ce père qui viole et donne ses enfants à un réseau pédophile depuis fin 2007 a de l’entregent. Notamment :


- Très ami avec M « Heineken », éducateur à l’ADSEA du Var, chargé d’une mesure d’AEMO (suivi) pour les enfants. Lui aussi a participé aux meurtres. Le Dr Trafalgar connaît bien Heineken aussi, d’après ce qu’elle a raconté elle-même.


- Connait bien la psychologue de ce même ADSEA du Var, présente lors de certains meurtres d’après nos informations.


- La directrice de la maternelle des enfants, conseillère municipale dans une mairie du coin.


- Le directeur de l’école primaire des enfants, qui n’a d’ailleurs pas hésité à faire un témoignage mensonger contre Sarah et sa mère. Le jour de la visite de l’école par les parents, « Marc » a dit à Sarah qu’il connaissait les lieux « par cœur ». Les enfants de Trafalgar sont aussi dans cette école.


- Il connaît bien Trafalgar, qui elle connaît bien le père de Sarah, gynécologue–obstétricien dans la région.


- « Marc » connaît aussi très bien le père de Sarah, avec lequel il est en relation régulièrement.


- Il y a aussi un certain « Philippe M », qui serait milliardaire, possédant une villa à Beauvallon, que « Marc » est censé n’avoir pas vu depuis quatre ans, quand il a participé à la construction de la villa ? C’est faux, on sait que « Philippe M. » (et c’est certainement un des nombreux pseudonymes de ce type. Jusqu’ici, on l’a appelé Zébulon) était présent lors de certains meurtres, qui se sont parfois produits chez lui.


- « Marc » se vante aussi d’être ami avec les gendarmes du coin. D’où, probablement, l’absence d’enquête sur les faits dès le départ.


Publié dans L'affaire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claude Pierrard 25/08/2014 17:57

Sites des disparus de Mourmelon :

http://www.dominique59121.skyrock.com

http://www.disparusdemourmelon.org

news 26/08/2013 05:12

La pédophilie légalisée en Auvergne - Grève de la faim
thierry-jego.centerblog.net/179-la-pedophilie-legalisee-en-auvergne
La pédophilie légalisée en Auvergne. La pédophilie légalisée en Auvergne. Publié le 21/03/2013 à 20:02 par thierry-jego. La pédophilie légalisée en Auvergne.

klsh21 12/04/2013 11:33

Bien sur l'institution judiciaire écoute les policiers qui on perquisitionner sur ses dénonciation de crime qui sont avérer imaginaire ...
Enfin cela est terrifiant qu'on peu en arrive jusque la pour des gosses vraiment qu'elle voie un psy elle en a besoin et qu'elle change de comportement comment elle a crue qu'elle récupérais ses
gosses avec des mensonges !

klsh21 12/04/2013 11:31

Super en appeler a la censure ... Pourquoi cela va pas dans le sens que vous voulez ! vous voyez pas incohérence nombreuse et vous vous étonnez de la plainte pour diffamation en tout cas elle
verras plu ses enfant et c'est t'en mieux elle est vraiment malade les juges on bien fait de donner la garde a leur père !

visiteur 23/03/2013 12:44

Courage, vous n'êtes pas la seule dans ce pétrin même si ce n'est pas une consolation.

Seule arme : un maximum de publicité à votre affaire notamment par facebook et autres réseaux indépendants : eva-resistons et d'autres.

Un conseil : modérez les commentaires, cela permet de faire disparaître ceux sans intérêts, malveillants, bourrés de fautes d'orthographe...

Votre blog est très difficile à trouver alors qu'il y a de plus en plus de sites qui osent maintenant parler des réseaux pédophiles et qui pourraient vous mettre en lien.

Tirez une croix sur "l'institution judiciaire", ce n'est pas la bonne porte à laquelle frapper pour obtenir que justice soit faite... mais ne perdez pas courage, il y a d'autres voies à explorer...